Désinformation: la Commission européenne suspend ses campagnes publicitaires sur X

6 months ago 47

PUB | Pour accroître votre Productivité, utilisez l'IA Générative " NViNiO • Creator AI™ " en cliquant : ici ❤️


La Commission européenne a demandé à ses services de suspendre leurs campagnes publicitaires sur X (ex-Twitter) en raison de la "hausse alarmante de la désinformation et des discours de haine", a indiqué vendredi un porte-parole.

"Nous avons constaté une hausse alarmante de la désinformation et des discours de haine sur plusieurs réseaux sociaux ces dernières semaines, et cela concerne bien entendu X", a déclaré ce porte-parole, Johannes Bahrke.

"Nous avons donc recommandé aux services de s'abstenir de faire des campagnes publicitaires" sur la plateforme, propriété du milliardaire Elon Musk, a-t-il ajouté.

Cette décision ne remet pas en cause la présence des services de la Commission européenne sur X, a précisé le porte-parole.

Depuis qu'Elon Musk a racheté Twitter fin octobre 2022 avant d'en changer le nom, la plateforme a assoupli ses règles sur la désinformation, réduit ses équipes de modération des contenus et permis le retour de nombreuses personnalités controversées.

L'exécutif européen a ouvert en octobre une enquête visant ce réseau social pour la diffusion présumée de "fausses informations", "contenus violents et à caractère terroriste" et "discours de haine" dans le contexte de la guerre entre Israël et le Hamas. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'application de la nouvelle législation sur les services numériques (DSA), imposant des obligations renforcées aux plateformes.

L'instruction de suspendre toute publicité sur X de la part de la Commission fait aussi suite à une polémique entourant une campagne faite en septembre sur ce réseau social par les services de la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, pour faire la promotion d'un projet de législation.

Cette campagne est accusée d'avoir utilisé des techniques de microciblage en se basant sur les opinions politiques et religieuses des personnes visées, en violation des règles européennes sur les données personnelles.

Une association autrichienne militant pour la protection de la vie privée, Noyb, a porté plainte jeudi contre la Commission européenne auprès du Contrôleur européen de la protection des données, au nom d'un internaute néerlandais destinataire d'un des messages des services de l'UE. L'ONG réclame une enquête fouillée et l'imposition d'une amende.

Read Entire Article

© 2024 | Actualités africaines & Moteur de recherche. NViNiO GROUP

_