Seychelles : le gouvernement veut obtenir un nouveau prêt du FMI avant la fin de l'année

1 year ago 275

PUB | Pour accroître votre Productivité, utilisez l'IA Générative " NViNiO • Creator AI™ " en cliquant : ici ❤️


 le gouvernement veut obtenir un nouveau prêt du FMI avant la fin de l'année

(Agence Ecofin) - En 2021, les Seychelles avaient obtenu du FMI un accord de près de 106 millions $ dans le cadre d’un mécanisme élargi de crédit. Alors que celui-ci s’achève, d’ici quelques mois, les autorités prévoient de nouvelles négociations pour un nouvel accord.

Les autorités seychelloises entameront une négociation pour un nouveau mécanisme élargi de crédit (MEDC) avec le Fonds monétaire international (FMI). L’information émane de Seychelles News Agency, citant le gouvernement, jeudi 16 mars.

Cette décision intervient alors qu’un précédent MEDC se termine pour le pays. Conclu en juillet 2021, cet accord porte sur un arrangement élargi de 32 mois pour un montant total de 105,63 millions $. Il a eu pour objectif de renforcer la résilience économique face aux effets de la covid 19. Pour les autorités, un nouvel accord permettra à l’archipel de garder une bonne crédibilité vis-à-vis des autres pays et d’avoir une évaluation concrète des indicateurs économiques.

« Les institutions financières internationales ont un ensemble de critères qu'elles utilisent tels que la performance fiscale d'un pays. […] lorsque vous êtes seul, vous ne disposez pas d'une norme et d'une mesure avec un organisme extérieur à votre système. La crédibilité qui sera attachée à la performance n'est pas la même. Lorsque vous participez à un programme évalué par le FMI, votre crédibilité est plus grande », a expliqué Ahmed Afif, le vice-président du pays.

A l’instar de plusieurs pays dans le monde, l’économie seychelloise, touchée par la Covid-19 s’est contractée de -7,7% en 2020 pour ensuite rebondir à 7,9% en 2021 et 10,9% en 2022, tirée par le secteur du tourisme, indiquent les données du FMI. Pour cette année, l’institution table sur une croissance de 5,2% pour le pays.

Au-delà de la reprise, l’un des objectifs du nouvel accord sera également de mettre un accent particulier sur le changement climatique, tout en améliorant la gestion de la dette.

« Aujourd’hui, notre dette extérieure s'élève à environ 550 millions de dollars. Si nous parvenons à réduire notre dette de 1 %, nous pourrons économiser 3 millions de dollars par an. […] avec la covid-19, notre ratio dette/PIB était très élevé (90 %). Notre objectif est de le ramener à 50 % d'ici 2026. Je pense que nous sommes sur la bonne voie, mais pour continuer à le faire, il est important que nos créanciers continuent à nous faire confiance », a souligné le vice-président.

Notons que les autorités seychelloises s'attendent à obtenir le nouvel accord d'ici octobre à décembre 2023.

Lire aussi:

12/01/2023 - Seychelles : le gouvernement projette d’engranger 1 milliard $ grâce au tourisme en 2023


Banner LNG Gestion et Economie

Les différents avoirs extérieurs de la banque centrale de l’UEMOA lui ont rapporté seulement 118,3 milliards de revenus nets d’intérêts en 2021, contre 185,21 milliards de FCFA en 2020

InfographieFinance revenus nets uemoa

ECHO - ECOFIN EN MULTIMEDIA ECHO - ECOFIN EN MULTIMEDIA


Read Entire Article

© 2024 | Actualités africaines & Moteur de recherche. NViNiO GROUP

_