BCEAO : dans les coulisses de la succession de Tiémoko Meyliet Koné

1 semaine environ 22

Économie

C’est le Nigérien Mamadou Diop qui assure aujourd’hui l’intérim à la tête de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest. Mais la nomination du nouveau gouverneur s’organise…

Réservé aux abonnés

5 mai 2022 à 17:03

Par

Mis à jour le 5 mai 2022 à 17:21

L’ancien gouverneur de la Bceao, Tiémoko Meyliet Koné. © LUC GNAGO/REUTERS

Depuis quelques jours, le Burkinabè Norbert Toé est présenté comme le gouverneur par intérim de la BCEAO, après la nomination de Tiémoko Meyliet Koné au poste de vice-président de la Côte d’Ivoire. Il n’en est rien en réalité. C’est le Nigérien Mamadou Diop qui a pris, de manière intérimaire, la suite de celui qui dirigeait l’institution émettrice de l’Uemoa depuis 2011.

Mamadou Diop a été nommé en mai 2021 vice-gouverneur de la BCEAO, pour un mandat qui devrait s’achever en 2025. C’est à ce titre qu’il remplace désormais Tiémoko Meyliet Koné. Auparavant, il a été ministre des Finances du Niger et directeur de l’agence de la Banque centrale à Niamey.

Un candidat fortement pressenti

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné(e) ? Se connecter

Jeune Afrique

Choisissez d'être bien informé(e).

Accédez à tous les articles en illimité.

S'abonner

Tous les articles en illimité Le magazine en avant-première Les exclusivités Abonnés Les archives de Jeune Afrique
Lire tout...