Gabon : 75 000 hectares de parcelles octroyées en 2 ans dans 5 zones à productivité élevée, pour le développement agricole

1 semaine environ 40

 75 000 hectares de parcelles octroyées en 2 ans dans 5 zones à productivité élevée, pour le développement agricole

(Agence Ecofin) - Le Gabon ambitionne d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et d’exploiter le plein potentiel de son secteur agricole pour soutenir son économie. Un plan d’envergure qui passe par la décentralisation de l’agriculture et par un fort accompagnement des exploitants et coopératives à travers tout le pays.

Près de 2 ans après la création de zones agricoles à forte productivité au Gabon, 600 parcelles ont déjà été attribuées dans cinq localités du pays. Il s’agit de Kango et Andem dans la province de l’Estuaire, Idemba et Mboukou dans la Ngounié et Bifoun-Abanga dans le Moyen Ogooué, apprend-on sur Le Nouveau Gabon. Les superficies de ces parcelles sécurisées et cadastrées vont de 1 à 1 000 hectares, pour un total de 75 000 hectares.

Les bénéficiaires se recrutent parmi des coopératives agricoles, des exploitants locaux, des PME agricoles et agro-industrielles qui souhaitent développer leurs activités. Cette initiative vise, selon les services du Plan d’accélération de la transformation (PAT) de l’économie gabonaise, à « encourager et accompagner les investisseurs nationaux et étrangers à devenir des modèles d’entrepreneurs agricoles ».

En effet, le Gabon projette à l’horizon 2025 de produire localement plus de 50% de sa consommation alimentaire. Cela lui permettra d'accroître la part de l’agriculture dans son PIB, alors qu’elle y participe actuellement pour moins de 5%. Parallèlement, le gouvernement recrute aussi des agents-enquêteurs pour le recensement général de l’agriculture.

Dans le cadre du projet de développement des statistiques, le pays prépare la deuxième phase du Recensement général de l’agriculture (RGA), qui est celle de l’Enquête de production végétale et animale (EPVA-2022). L’opération de collecte de données agricoles se déroulera dans les 9 provinces du territoire, informe une note du secrétaire général de l’Agriculture, Serges Rufin Okana, adressée le 4 mai 2022 aux directeurs provinciaux et chefs de secteurs agricoles.

 « L’appel à candidatures pour le recrutement d’agents-enquêteurs sur toute l’étendue du territoire national va durer du 8 au 15 mai 2022. Les dossiers doivent être déposés dans les directions provinciales de l’agriculture (chefs-lieux de province) ou les secteurs agricoles (département). Pour les candidats de la province de l’Estuaire, les dossiers sont à déposer à la direction provinciale de l’agriculture », relaie Le Nouveau Gabon.

Le recrutement concerne le personnel disponible des différentes directions du ministère en charge de l’Agriculture, le personnel disponible des autres administrations déconcentrées (gouvernorat, préfecture, conseil départemental, mairie, etc.), et les personnes disponibles sans emploi. Le candidat de nationalité gabonaise doit être âgé de 24 ans au moins et de 49 ans au plus, avoir au moins le BEPC ou équivalent, parler couramment français et une langue locale, être entièrement disponible pour toute la durée de l’opération de collecte (9 mois incluant le mois de formation), avoir une expérience dans le domaine agricole, avoir participé à la première phase du RGA et être disposé à passer les nuits en zone rurale.

Les dossiers de candidature sont composés d’une demande manuscrite adressée au DG de la statistique, directeur national du recensement, d’une copie de la carte nationale d’identité́ ou du passeport en cours de validité́, de 2 photos d’identité́ couleur, d’une autorisation de la hiérarchie pour participer aux activités de collecte de l’enquête de production végétale et animale (pour les agents administratifs), et d’une attestation de participation à la phase de dénombrement du RGA.

Pour rappel, en 2020, le Gabon en collaboration avec la Banque mondiale la FAO, a réalisé la phase de dénombrement du RGA. Cette phase a révélé que le pays compte 353 171 personnes vivant dans les ménages agricoles, dont 105 932 dans des exploitations. Le RGA vise à identifier la structure des exploitations agricoles de types traditionnel et moderne au niveau national. Il s’agit de trouver des solutions pour atténuer la dépendance alimentaire et agricole du pays, et de diversifier l’économie à travers la mise en valeur du potentiel agricole.


Banner LNG Gestion et Economie

Classement des meilleurs pays africains en matière d’égalité économique pour les femmes en 2021

InfographieGP egalite economique africain

ECHO - ECOFIN EN MULTIMEDIA ECHO - ECOFIN EN MULTIMEDIA


Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.


Lire tout...