Ghana : l’exécutif lance un programme quinquennal de 100 millions $ pour développer l’arboriculture

5 jours environ 14

 l’exécutif lance un programme quinquennal de 100 millions $ pour développer l’arboriculture

(Agence Ecofin) - En Afrique de l’Ouest, le Ghana est l’une des principales puissances agricoles et dispose d’un avantage comparatif dans les cultures arboricoles. Alors que cet atout n’est pas encore pleinement exploité par le pays, les autorités s’activent pour changer la donne.

Au Ghana, l’Autorité de développement des cultures arboricoles (TCDA) a donné le vendredi 29 juillet dernier, le coup d’envoi d’un programme de cinq ans qui vise à améliorer les performances du secteur, rapporte le quotidien Myjoyonline.

D’un coût total de 100 millions $, ce projet est financé par l’exécutif en partenariat avec la Société financière internationale (SFI) et la Suisse. Le programme cible 6 cultures arboricoles prioritaires à savoir la noix de cajou, la noix de coco, la mangue, la noix de palme, le caoutchouc et la noix de karité.

Les interventions de la TCDA se feront en amont et en aval des différentes chaînes de valeur, de la production à la commercialisation en passant par la transformation pour créer de la valeur ajoutée. Selon William Quaittoo, directeur général de la TCDA, l’initiative permettra de générer environ 12 milliards $ de recettes en devises pour le Ghana à l’horizon 2032.

« Dans 10 ans, nous nous attendons à ce que chacune des cultures arboricoles génère environ 2 milliards $ comme le cacao. Et donc dans cinq ans, je m’attends à ce qu’on récupère 1 milliard $ par culture. », explique le responsable.

Dans l’ex-Gold Coast, les cultures arboricoles fournissent des revenus à plus de 1,6 million de ménages dont la majorité est constituée de petits exploitants agricoles, d’après les données du Ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture (MoFA).

Stéphanas Assocle (Stagiaire)

Lire aussi :

1/08/2022 - Le Ghana se dirige en 2021/2022, vers sa pire récolte de cacao depuis 12 ans

Kouakou Kouakou Armel, étudiant ivoirien devenu éleveur et concepteur de matériel d’élevage

ECHO - ECOFIN EN MULTIMEDIA ECHO - ECOFIN EN MULTIMEDIA


Lire tout...