La Banque africaine de développement lance la première obligation ESG en devise frontière africaine

1 mois environ 16

Vous êtes ici

Accueil / Actualités et événements / La Banque africaine de développement lance la première obligation ESG en devise frontière africaine

La Banque africaine de développement a lancé, le 14 juin 2022, une émission obligataire thématique d’une durée de 2 ans, d’un montant de 19 milliards de shillings ougandais (UGX), soit l’équivalent de 5,07 millions de dollars. Il s’agit de la toute première émission à caractère environnemental, social et de gouvernance (ESG) qu’une institution multilatérale de développement libelle dans une devise frontière africaine.

L’obligation, qui arrive à échéance en juin 2024, sera réglée en dollars avec un coupon fixe de 10,5 %. Émise dans le cadre de l’une des cinq priorités – « Nourrir l’Afrique » – de la stratégie « High 5 » du Groupe de la Banque africaine de développement, elle constitue la première émission obligataire offshore en UGX de la Banque en 2022. Standard Chartered Bank a organisé la transaction dans le cadre de la Facilité d’émission de dette multi-marché de la Banque. Capitulum Asset Management est l’investisseur.

La Banque affectera des fonds égaux au produit net de l’émission à des projets de prêt qui contribuent à faire progresser la priorité stratégique « Nourrir l’Afrique », conformément à ses normes de prêt.

Keith Werner, responsable de la Division marchés de capitaux et opérations financières de la Banque africaine de développement, a déclaré : « La Banque africaine de développement est très heureuse de collaborer avec Standard Chartered Bank et Capitulum Asset Management pour lancer cette toute première transaction ESG en monnaie frontière africaine, contribuant ainsi à nos priorités de développement “High 5”, tout en élargissant la portée de nos investisseurs en Europe. »

Dans le cadre de sa stratégie « Nourrir l’Afrique », la Banque s’emploie à réduire la pauvreté ; à mettre un terme à la faim et à la malnutrition ; à transformer l’Afrique en exportateur net de denrées alimentaires ; et à hisser l’Afrique au sommet des chaînes de valeur orientées vers l’exportation dans lesquelles elle jouit d’un avantage comparatif. Objectif : que le continent devienne exportateur net de denrées alimentaires d’ici à 2025.

« Notre participation à l’obligation en shilling ougandais de la Banque africaine de développement qui finance le programme “Nourrir l’Afrique” nous aide à atteindre notre objectif d’investir en ayant un impact positif, tout en offrant un rendement adéquat dans une monnaie frontière », a expliqué Theodor Kirschner, gestionnaire de fonds chez Capitulum Asset Management.

« Nous sommes heureux que notre expertise des marchés africains nous ait permis d’organiser cette émission d’obligations sur le thème “Nourrir l’Afrique” pour la Banque africaine de développement », ont déclaré Dain Sherborne et Annemarie Ganatra, responsables chez Standard Chartered Bank, respectivement de l’EM SSA Bond Trading et des MTN. Et d’ajouter : « Nous sommes impatients de continuer à renforcer notre partenariat avec les banques multilatérales de développement, pour les aider à atteindre leurs objectifs communs. »

Sections Connexes

Lire tout...