La visite de Tebboune à Paris, une « revanche » pour le président algérien ?

2 semaines environ 9

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’exprime lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue français au palais présidentiel d’Alger le 25 août 2022. © Ludovic MARIN / AFP

Été 2017. Le voyage du Premier ministre s’annonçait agréable. Un séjour à Nice, une escapade en Turquie et en Moldavie, une rencontre informelle à Paris avec son homologue Édouard Philippe… Ces vacances devaient permettre à Abdelmadjid Tebboune de souffler un peu après des jours d’extrêmes tensions, marquées par le bras de fer avec des oligarques contre lesquels il était quasiment en guerre depuis sa nomination à la tête du gouvernement, en mai 2017. Las ! Ce voyage en France s’est transformé en cauchemar pour celui qui n’est resté que 84 jours au palais du Docteur-Saadan.

À Lire Algérie : l’ex-Premier ministre Abdelmadjid Tebboune a-t‑il menacé trop d’intérêts ?
Lire tout...