Le gouvernement gambien étudie l'option d'une connexion du pays à un second système sous-marin de fibre optique

4 mois environ 71

(Agence Ecofin) - De nouvelles perturbations de la connectivité Internet sur le câble ACE ralentissent actuellement les activités sociales et économiques en Gambie. Le pays qui déplore de nombreuses coupures de l’infrastructure télécoms au cours des cinq dernières années veut y mettre un terme une fois pour toute.

L’Autorité de régulation des services publics de Gambie (PURA) a dévoilé, mercredi 5 janvier, que le gouvernement étudie l’option d’une connexion du pays à un second système sous-marin de fibre optique. Le nouvel équipement télécoms devrait contribuer à renforcer la disponibilité de la connectivité à haut débit pour les populations.

En consultation avec les opérateurs télécoms et le ministère de l’Information et des Infrastructures de communication (MOICI), le régulateur télécoms indique qu’il a été déterminé que tous les fournisseurs de services doivent également disposer d'une sauvegarde permanente du trafic sur le câble ACE pour garantir une continuité des services lorsque le système sous-marin est défectueux.

Actuellement, la connectivité sur le seul câble sous-marin de fibre optique auquel la Gambie est connectée – le système Africa Coast to Europe (ACE) – connaît des perturbations. Ce n’est pas la première fois que cela arrive et nuit aux services télécoms dans le pays. Au cours des cinq dernières années, le gouvernement gambien a enregistré de nombreuses coupures de l’infrastructure télécoms qui ont eu un impact sur la sécurité nationale, l'économie et les activités sociales. Mais, grâce au système de secours fourni par l'opérateur historique sénégalais Sonatel, le pays n'est pas complètement privé de connectivité.

C’est en janvier 2011 que le gouvernement gambien a obtenu la somme de 27 millions $ de la Banque mondiale pour construire son segment national du câble ACE. L’objectif était de permettre au pays de communiquer avec le monde. Le câble à fibre optique ACE a atterri sur la plage de l'hôtel Lemon Creek à Bijilo le 12 septembre 2011.

Comme la majorité des pays africains, la Gambie fait aussi de la transformation numérique un atout de croissance socioéconomique. Le gouvernement a déjà identifié les domaines sur lesquels se concentrer pour atteindre son objectif. En octobre 2020, le pays a bénéficié de 1,50 million $ du fonds fiduciaire d'urgence de l'Union européenne pour l'Afrique. L'argent servira à améliorer l’environnement juridique et à renforcer les capacités techniques de l'opérateur historique Gamtel.

Muriel Edjo

Lire aussi : 17/09/2021 - La Gambie sollicite l'expertise du Ghana pour développer son secteur des télécoms

Muriel Edjo


Banner LNG Gestion et Economie

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.


Lire tout...